mardi 26 juin 2012

on est jamais mieux servi que par soi-même


Voici une bioconceptographie qui m'a valu le grand prix du jury international du “concours Lenine de la biographie officielle” et qui ornera la quatrième de couverture du catalogue regroupant les œuvres clés de la rétrospective qui me sera accordée au seuil de la mort de mon vivant intemporel: 

Grégoire Lemoine (1984-1979) artiste au talent tué dans l’œuf qui vécut sa vie à rebours.
Passant la première partie de sa vie à achever des projets qu’il n’avait même pas encore imaginé, Grégoire Lemoine a dû au cours de sa carrière faire preuve d’anticipation pour éviter de se laisser engloutir par son travail. A force de prévenir au lieu de subir, il a accumulé, au lendemain d’hier, une durée d’anticipation de 1714 heures. La balance est équilibré.
Artisan de la cinématographie, réalisateur de films d’animation à la renommée unilatérale, Grégoire Lemoine est ceinture marron d’animation en papier découpé sur banc-titre.
Il réalise aussi des dessins ou comme on dit dans le milieu des Mickeys, et des peintures qu’il garde pour lui.
Vous pouvez retrouver, admirer, conspuer, critiquer, contempler, vous esbaudir devant son travail exposé sur la grande toile de l’internet à l’adresse suivante, je vous laisse prendre un crayon, un papier :

www.gregoirelemoine.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire