mardi 27 juillet 2010

c'est vrai qu'ils sont dangereux


Il n'y a pas encore si longtemps - enfin tout est relatif, quand je dis il n'y a pas si longtemps, pour certains cela fera peut-être vraiment longtemps en admettant que par rapport à un vélociraptor qui aurait paumé sa montre et qui serait encore en train de la chercher alors oui ça fait quand même longtemps mais bon là, ça fait quoi, ça fait pas tant que ça.
Donc, il n'y a pas si longtemps encore, lorsqu'un élève était quelque peu dissipé et perturbant pour ses camarades de classe qui ont du mal à suivre le cours de physique quantique dispensé en CE2, l'enseignant pouvait, avec une certaine élégance, se mouvoir vers la table du coupable, le saisir par le colbac, l'emmener au tableau puis dans un geste exquis prendre l'enfant par les chevilles, le retourner en tête à cul et lui plonger la tête dans le seau d'eau qui sert à nettoyer le tableau. Une fois le forfait fini, les pieds du brigand retrouvaient la terre ferme et il quittait cette estrade de la honte, rejoignant son bureau sans piper mot. Les parents du vilain en rajoutaient une couche le soir en le privant de repas puis le lendemain ils ne manquaient pas de féliciter l'enseignant pour sa bonne méthode de propagation du savoir. L'enfant quant à lui allait y réfléchir à deux fois avant de réitérer.
Aujourd'hui, il en est tout autrement et on remerciera la municipalité d'avoir placé ce panneau de mise en garde, ce qui permet au minimum de changer de trottoir.

PS : petite faute de goût par contre car l'on aurait préféré, comme tout panneau qui signale un danger, qu'il soit un beau triangle bordé d'une grasse ligne rouge.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire